Newsletter

Suivez-nous !

Email

© Tous droits réservés - 2018-2019

BASSE VISION

 

En France, environ 1,5 million de personnes sont concerné par la basse vision. L’âgées et une pathologie visuelle sont les principales caractéristiques des personnes touchées par la basse vision. La diminution des capacités visuelles abouties à une baisse de l’autonomie des personnes, notamment pour la lecture, l’écriture, la cuisine et les déplacements.

 


 

QU’EST-CE QUE LA BASSE VISION ?


On considère qu’une personne est concerné par la basse vision lorsque son acuité visuelle est inférieure à 3/10 et ou que le champ visuel et inférieur ou égale à 60% et ne peut pas être améliorée par des lunettes.

L’opticien, optométriste, spécialisé en basse vision, peut apporter une aide et des solutions dès que la vision n’est plus suffisante avec des lunettes habituelles. Une aide qui se caractérise par des conseille ergonomique et ou un équipement adéquate avec les activités et le style de vie de la personne.


Ce qui cause le plus souvent cette baisse de vision handicapent et là plus par du temps la rétine centrale. Défaillante, elle laisse apparaître des déformations (Métamorphopsie) ou des tâches plus ou moins profondes dans le champ de vision(scotome). L’opticien, optométriste s’engage à proposer des aides visuelles et apprend à utiliser sa vision différemment, pour essayer compenser cette perte et apprendre à vivre avec.

 

Selon l’OMS il y aurait 314 millions de mal voyant ou de non voyant dans le monde. En 2030 le nombre devrait doubler

 

Les principales pathologies :

 

- Les DMLA (Dégénérescences Maculaires Liées à l’Âge). Elles entraînent une perte de la vision et des déformation visuelle. Elles concernent essentiellement des personnes de plus de 60 ans.
- Les dégénérescences rétiniennes, Elles entraînent une perte de la vision et des déformation visuelle.

- Les glaucomes, ils provoquent le rétrécissement progressif du champ visuel laissant aux personnes atteintes une vision tubulaire centrale.

 

Toutes ces pathologies peuvent être dépisté, il faut consulter régulièrement son ophtalmologiste. Elles peuvent être d’origine héréditaire, accidentelle, dégénérative.

 

La basse vision touche majoritairement des personnes âgées, mais aussi des personnes de tous âges atteints de maladies oculaires.

 

Le rôle de l’opticien, optométriste

 

Tous différents, les déficients visuels ne sont pas tous touché de la même manière. La prise en charge se doit d’être personnalisée. Les professionnels de santés qui peuvent aider et accompagner les personnes touchées par la basse vision sont : l’ophtalmologiste, l’orthoptiste, l’opticien-optométriste, le psychologue, l'instructeur en locomotion, l’ergothérapeute, Il existe également des associations qui peuvent aider ces personnes.


L’opticien-optométriste évalue les performances visuelles, et les optimise en essayant des aides visuelles quand la médecine ne peut rien pour augmenter l’acuité visuelle. La consultation réalisée par l’opticien-optométriste ne se substitue en rien au suivi de l’ophtalmologiste qui se charge de suivre la maladie et d’évaluer les possibilités de traitement. L’opticien-optométriste n’influencé pas sur la maladie.

 

Il ne faut pas oublier de consulter régulièrement votre ophtalmologiste.

 

La psychologique

 

La basse vision est une situation de handicap réel. Il est important d’agir rapidement, dès les premiers signes. Pour éviter une dégradation psychologique.

 

Une prise en charge rapidement, permet un apprentissage plus facile à l’utiliser de façon efficace les solutions matérielles proposées par l’opticien-optométriste. Ces aides ont pour but d’apporter du confort et de retrouver certaines formes d’autonomies (de lecture, télévision, …).

 

Ce n’est qu’avec un entretien personnalisé avec la personne mal voyant. Mais aussi au bout de différents tests d’évaluation de la performance visuelle, que l’opticien-optométriste peut proposer différents types d’aide visuelle au quotidien.

 

La basse vision demande beaucoup d’efforts. C’est avec une relation de confiance et avec de la persévérance que des solutions adaptées sont trouvées.

 

 

Les aides et solutions

 

Il existe de nombreuses solutions matérielles aux problèmes de basse vision. Elles varient selon les besoins et s’adaptent à l’importance des déficiences visuelles.

Le matériel est prêté pour être essayé à la maison, en conditions réel d’utilisation. Il est souvent possible aussi que votre spécialiste intervienne à domicile pour installer le matériel et vous apprenne à l’utiliser.

 

Les loupes

 

Électroniques ou non, les loupes sont les solutions basse vision les plus répandues. Il existe une grande variété de modèles :

- Les loupes pliantes, de poche.
- Les loupes à manches, pour un usage de courte durée.
- Les loupes sur pied, pour faciliter la mise au point et la stabilité.
- Les loupes éclairantes, pour amplifier la perception de l’image.
- Les loupes électroniques, elle présente beaucoup de fonctionnalité comme la possibilité d’écrire ou d’avoir de très gros grossissement.

 

Les filtres


Les personnes souffrant de basse vision sont beaucoup plus gênées par les luminosités (Photophobie). Il existe différents filtres pour diminuer l’éblouissement et permettre d’amélioré la vision. Ces filtres permettent de mieux percevoir, de donner du contraste, ils apportent du confort. Les couleurs des filtres varient selon les pathologies, les lieux d’utilisation, selon les essais.

Autres

 

Il existe beaucoup d’autre aide visuelle demandé conseil dans votre Optici