Newsletter

Suivez-nous !

Email

© Tous droits réservés - 2018-2019

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

BESbswy

La vision et la conduite

La conduite automobile en cas de déficience visuelle relève d’un problème de sécurité pour soi et pour autrui.



Quels sont les critères d’évaluation de la capacité à conduire ?

La conduite automobile fait appel à deux caractéristiques de la vision : l’acuité visuelle centrale, et le champ visuel, c'est la capacité à voir sur les côtés.

Pour obtenir un permis de conduire A ou B, ces caractéristiques ne doivent pas descendre en dessous d’un certain seuil.

L’acuité visuelle est mesurée par la lecture d’un tableau d’acuité (voir la page sur l’acuité visuelle). La conduite automobile nécessite une acuité visuelle pour le meilleur œil de 5/10 minimum  et 1/10 minimum pour le moins performant. Le champ visuel, doit être supérieur ou égal à 120° à l’horizontale et 60° à la verticale.


Pour obtenir un permis de conduire C, D et E, l’acuité visuelle ne doit pas être inférieure à 8/10 pour le meilleur œil et à 5/10 pour le moins performant, toujours avec ses lunettes. Aucune altération du champ visuel n’est tolérée.


Doit-on passer un examen de la vue pour l’obtention du permis de conduire ?

Non, mais un projet allant dans ce sens est à l’étude actuellement.

Daltonisme et la conduite automobile ?

 
De manière générale, les troubles de la vision des couleurs (ou daltonisme) ne sont pas des contre-indications à la conduite.

Vision de nuit difficile et permis de conduire ?

 
Non. Car ce trouble (héméralopie) est incompatible avec la conduite automobile.

 

Glaucome et conduire ?

 
Le glaucome conduit à un rétrécissement progressif de votre champ visuel et à une chute de l’acuité visuelle en raison de la dégradation associée du nerf optique, ce qui peut être très préjudiciable à votre sécurité et à celle des autres.

Il est donc préférable d’en parler à votre ophtalmologiste qui saura vous conseiller selon vos capacités visuelles et selon, notamment, les mesures de votre champ visuel.

L'un de mes parent âgé a des problèmes de vue, que puis-je lui conseiller ?

 
L’altération de la vision est classique chez les personnes âgées. Vous pouvez l’inciter à faire contrôler sa vue par son ophtalmologiste. Celui-ci pourra évaluer s’il est en mesure ou non de conduire et le conseiller.


L’arrêt de la conduite sera laissé à la libre appréciation de l’intéressé.

BESbswy

BESbswy